Autisme

Traduit de l’Anglais par Marie- Eve Cornier

Autisme : désordre des réflexes infantiles

Philip Teitelbaum (1), Osnat B. Teitelbaum (1), Joshua Fryman (2), and Ralph Maurer (3)

(1) Département de psyhologie, Gainesville, FL 32611

(2) Département d’information, Georgia Institute of Technology, Atlanta, GA

(3) Département de la psychiatrie infantile, University of Florida Medical School, Gainesville, FL 32610

Abrégé

Dans les cas présentés dans cet article plus d’autres, nous émettons l’hypothèse que les troubles du mouvement chez les nourrissons peuvent être interprétés comme des réflexes perdus et peuvent être des indicateurs précoces d’un diagnostic d’autisme. Chez les enfants examinés, certains réflexes persistent trop longtemps dans l’enfance, tandis que d’autres apparaissent bien plus tard qu’ils ne le devraient. Le réflexe tonique asymétrique du cou est un réflexe qui peut persister trop longtemps dans les cas d’autisme. La verticalisation de la tête en réponse à l’inclinaison du corps est un réflexe qui n’apparaît pas au moment où il devrait dans un sous-groupe de nourrissons qui seront diagnostiqués autistes. Nous suggérons qu’il pourrait être utilisé par les pédiatres pour dépister les dommages neurologiques qui pourraient être un marqueur pour un sous-groupe d’enfants autistes, en particulier dans les familles où il y a un historique d’autisme.

Notation du mouvement Eshkol-Wachman dans le diagnostic : la détection précoce du syndrome d’Asperger

Teitelbaum O, Benton T, Shah PK, Prince A, Kelly JL, Teitelbaum P.

Proc Natl Acad Sci U S A. 2004 Aug 10;101(32):11909-14. Epub 2004 Jul 28

Abrégé

Les critères de diagnostic pour le syndrome d’Asperger (SA), considéré comme faisant partie du trouble du spectre de l’autisme, ne sont pas clairs. Un marqueur critique, qui distingue le SA de l’autisme, est la présence du langage. La capacité d’un enfant avec le SA d’acquérir et d’utiliser le langage tôt a comme résultat que le SA est souvent diagnostiqué bien plus tard que l’autisme. L’autisme n’est habituellement pas diagnostiqué avant l’âge de 3 ans, alors que le SA n’est habituellement pas diagnostiqué avant que l’enfant ne soit âgé de 6 ou 7 ans. Dans le présent article, en utilisation la notation du mouvement Eshkol-Wachman, nous présentons des preuves que des schémas de mouvement anormaux peuvent être détectés chez l’enfant en bas âge avec un SA. Cette constatation suggère que le SA peut être diagnostiqué très tôt, indépendamment de la présence du langage. Tel que nous l’avons démontré précédemment, presque tous les troubles du mouvement dans l’autisme peuvent être interprétés comme un désordre des réflexes infantiles ; c’est-à-dire que certains réflexes ne sont pas inhibés à l’âge approprié au cours du développement alors que d’autres n’apparaissent pas lorsqu’ils le devraient. Ce phénomène semble s’appliquer au SA également. Basé sur des résultats préliminaires, un simple examen utilisant un tel réflexe est proposé pour la détection précoce d’un sous-groupe d’enfants atteints de SA ou d’autisme.

Texte Original en Anglais

Infantile Reflexes Gone Astray in Autism

Philip Teitelbaum (1), Osnat B. Teitelbaum (1), Joshua Fryman (2), and Ralph Maurer (3)

,(1) Department of Psychology, Gainesville, FL 32611

(2) Computer Science Department, Georgia Institute of Technology, Atlanta, GA

(3) Department of Child Psychiat

ry, University of Florida Medical School, Gainesville, FL 32610

Abstract

In the cases presented in this paper plus others we hypothesize that movement disturbances in infants can be interpreted as reflexes gone astray and may be early indicators for a diagnosis of autism. In the children reviewed some reflexes persist too long in infancy, whereas others first appear much later than they should. The asymmetrical tonic neck reflex is one reflex that may persist too long in autism. Head-verticalization in response to body tilt is a reflex that does not appear when it should in a subgroup of autistic-to-be infants. We suggest that it may be used by pediatricians to screen for neurological damage that may be a marker for a subgroup of autistic-to-be children, especially in families where there is a history of autism.

Eshkol-Wachman movement notation in diagnosis: the early detection of Asperger’s syndrome.

Teitelbaum O, Benton T, Shah PK, Prince A, Kelly JL, Teitelbaum P.

Proc Natl Acad Sci U S A. 2004 Aug 10;101(32):11909-14. Epub 2004 Jul 28.

Abstract

The diagnostic criteria of Asperger’s syndrome (AS), considered a part of the autistic spectrum disorder, are still unclear. A critical marker, which distinguishes AS from autism, is the presence of language. The ability of a child with AS to acquire and use language early results in the fact that AS usually is diagnosed much later than autism. Autism is not usually diagnosed until around the age of 3, whereas AS usually is not diagnosed until the child is 6 or 7 years of age. In the present article, using Eshkol-Wachman movement notation, we present evidence that abnormal movement patterns can be detected in AS in infancy. This finding suggests that AS can be diagnosed very early, independent of the presence of language. As shown earlier by us, almost all of the movement disturbances in autism can be interpreted as infantile reflexes « gone astray »; i.e., some reflexes are not inhibited at the appropriate age in development, whereas others fail to appear when they should. This phenomenon appears to apply to AS as well. Based on preliminary results, a simple test using one such reflex is proposed for the early detection of a subgroup of children with AS or autism.